UNIVERS des RESSOURCES
UNIVERS des RESSOURCES

Réconciliation

Textes : Univers co-créatif

Est-il possible d’être apaisé si on ne se réconcilie pas avec son parcours de vie ?

Il ne suffit pas de reconnaître les comportements disharmonieux, les troubles émotionnels, les discours moralisateurs. 

Il ne suffit pas de comprendre les mouvements inconfortables.

Il ne suffit pas de soigner les blessures infectées.

Si ces processus se révèlent fondamentaux pour se libérer des malaises, il en est un autre qui paraît essentiel, celui d’accepter, avec bienveillance, nos divers compagnons de route, ces "personas" qui nous accompagnent depuis des lustres.

En effet, même si une partie de soi semble déterminée à avancer honnêtement, telle s’observer pour repérer les attitudes égotiques, porter une attention sur les paroles énoncées, se percevoir pour nommer les émotions, il n’en demeure pas moins une couche sous-jacente liée à des sentiments de culpabilité, d’orgueil blessé, d’indignité …. Ces « restes » émotionnels persistants, qui se manifestent malgré soi, au travers d’attitudes désordonnées, sont le rappel de souvenirs anciens, souvent logés dans le subconscient. Cependant, grâce à un travail d’introspection, les réponses obtenues ont permis le déverrouillage de portes d’un passé qui se montrait jusqu’alors souffrant parce qu’incompris. Ce cheminement a apporté une certaine sérénité. Alors, lorsque des comportements « capricieux » refont surface, la force intérieure acquise représente l’adulte accueillant, avec plus de tendresse et de sagesse, ses « enfants » immatures.

Lors de ces visites, afin d’explorer sa propre histoire, on prend conscience de l’importance de tous les rôles joués. Assurément, chacun d’eux a été une opportunité de croissance et d’évolution pour être ce que nous sommes aujourd’hui. Ceci dit, arrive un temps où il est bon de se dévêtir de ces anciens costumes. A quoi sert-il d’entretenir des oripeaux, symboles de nos préjugés ?  Il semble évident qu’on ne peut véritablement lâcher prise sur son passé lorsqu’une réconciliation a été effectuée. Mais pour se réconcilier avec son vécu, il est essentiel de considérer, de manière égale, chaque masque emprunté, y compris le plus douloureux. Cet acte humble invite au pardon pour soi mais également pour autrui. La « déstructuration » complète de nos personnages, telle la roche transformée en caillasse, représente le gravats avec lequel d’autres voies se sont créées. La reconnaissance de leur utilité dissout, définitivement, toute pensée négative à leur égard. S’en suit, inévitablement, un détachement libérateur.

Aussi, lorsque la réconciliation se produit dans les profondeurs de son être, le cœur s’expanse joyeusement pour recevoir pleinement les rayons du soleil. De plus, ce rapprochement intérieur permet de s’ouvrir à la vie, aux autres avec davantage de compassion et d’amour.

 

Texte illustré par une création de Sandy Octavia


Articles similaires

L'auteur

Laurence Pellan est thérapeute psycho-comportementale et hypnopraticienne à Lamballe, elle partage dans ce blog, ses pensées, ses textes et ses inspirations.

Derniers Articles

Catégories

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion