UNIVERS des RESSOURCES
UNIVERS des RESSOURCES

Carnet de présence

Astuces bien-être

« Une vie consciente est une vie réussie. »

Vous est-il arrivé de vous poser les questions suivantes:

Quel temps ai-je vécu en conscience aujourd’hui ? Quels ont été les moments de la journée où j’étais présent(e) ?

Est-ce que je me rappelle de ce qu’untel m’a dit, demandé ? Etais-je vraiment à son écoute ?

Etais-je réellement disponible aux personnes que j’ai rencontrées dans  mon environnement familial, travail, amical… ?

Lorsqu’on s’observe, on remarque que notre mental nous embarque dans une rêverie. On se surprend à s’être laissé happer par les illusions de notre monde intérieur. Les causes peuvent être diverses, soit on voyage dans le passé  parce qu’un souvenir remonte à la surface, soit on s’imagine « vivre » une situation qualifiée de « plus idéale » parce que le présent semble inconfortable, soit on se créé un futur improbable mais qui rassure sur le moment.

Transmuter ce comportement, ne plus être absent en imaginant une situation illusoire, est difficile pour celui ou celle qui a mis ce schéma en place dès l’enfance pour se protéger, par peur du rejet…Les résistances sont là, même si une part de lui demande à se libérer. 

Comment pointer du doigt ces « échappées mentales » ?

Se procurer un support intitulé « Carnet de présence ».

Chaque soir, il est suggéré de retranscrire, de manière lucide, honnête mais non jugeante, tous les moments de la journée sur un carnet. Ainsi, on prend acte de nos absences. En conscientisant nos fuites mentales, on réalise les moments réellement vécus, les instants où on a été présent(e). On s’aperçoit très vite du « malaise ».

Ensuite, sonder plus profondément pour repérer le moment où le changement de posture se produit et quelle raison a provoqué ce décrochage.  Lorsque l’identification de cette « échappée » est démasquée et qu’une émotion émerge, un travail est en cours.

Programmer un petit pas pour progresser est important. « Qu’est-ce que je peux mettre en place pour m’améliorer ? ». Intuitivement, chacun sera guidé.

Puis, terminer par cette phrase : « Désormais, je choisis de vivre ma vie en conscience ». En écrivant plusieurs fois cette pensée positive, on engramme le subconscient.

Au fil du temps, on s’aperçoit que les absences diminuent. Une partie de nous, la conscience, s’anime lorsque le comportement se met en place, tel un voyant lumineux signalant une panne.

Ainsi, on s’éveille en étant conscient à ce qui se passe dans notre vie, dans nos corps physique, émotionnel, mental.

Laurence Pellan


Articles similaires

L'auteur

Laurence Pellan est thérapeute psycho-comportementale et hypnopraticienne à Lamballe, elle partage dans ce blog, ses pensées, ses textes et ses inspirations.

Derniers Articles

Catégories

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion