UNIVERS des RESSOURCES
UNIVERS des RESSOURCES

Retour vers la Paix

Recueil

Lorsque les graines d’apaisement fleurissent ...

Lorsque le cœur chavire…

La souffrance n’est pas une nécessité, mais c’est bien souvent par la traversée des épreuves que nous découvrons la Vie avec un autre regard. Après avoir côtoyé les roches rugueuses de nos résistances, erré dans le désert de l’ignorance, tourné en rond jusqu’à creuser des sillons illusoires, nagé dans les eaux troubles des émotions -un monde auto-crée, auquel pourtant nous croyons- nous reconnaissons, humblement, les richesses de la Vie. Tout ce qui semblait terne prend une couleur plus expressive parce que nos yeux voient la face positive de l’expérience, parce que notre cœur s’ouvre à la sagesse du vécu, parce que le mental s’apaise quand il comprend qu’il est sa propre lutte.

Aussi, lorsque nous sommes aux portes d’un mur infranchissable où l’impuissance se manifeste, les réactions diffèrent. Chacun se comporte en fonction de sa personnalité (son tempérament, son caractère…). Si l’un choisit de batailler avec fierté pour tenter un sauvetage pour la énième fois, alors l’autre se soumet en ressentant une déception douloureuse. Les diverses attitudes parlent de notre histoire mais où tout jugement s'annonce malvenu. Cependant, le fait d’observer ce qui se passe en soi se révèle comme un début de guérison car nous nous détachons de l’état émotionnel fortement ébranlé et renforcé, dans ces moments-là, par l’identification totale au ressenti.

Pour terminer, si des maux apparaissent, ce n’est pas tant pour nous diminuer physiquement ou nous chahuter émotionnellement ou nous perturber psychiquement, mais davantage pour alerter qu’une partie amie de nous, telle une présence bienveillante,  éprouve le besoin express de sortir d’un schéma conditionné, d’une croyance bloquante, d’une pensée improductive. Les protections sautent pour libérer ce qui ne pouvait plus rester emprisonné. Si cette perspective s’intègre, à savoir que nous ne vivons donc pas des expériences pour souffrir mais essentiellement pour grandir, alors le cœur s’apaise et reprend un rythme à sa convenance, comme l' embarcation au fil de l’eau.

Être en Paix avec soi

Accueillir pleinement la Vie telle qu’elle se présente dans sa perfection.

.Aune prise pour les résistances qui tenteraient de fleurir puisque le chemin se trace au pas tranquille du cœur.

L’avancée s’annonce sereine à la vue d’un horizon dévoilant des collines baignées de lumière.

Nul objectif, nulle ambition perturbent l’atmosphère de cet univers apaisé. La respiration s’harmonise seulement au présent parce que passé et futur ne trouvent place.

Le calme ne rencontre aucun obstacle sur son parcours par l’absence de pensées. Le détachement ouvre la conscience en libérant les liens illusoires, dénouant les nœuds de la peur, détissant les mailles de l’emprisonnement, affranchissant toute dépendance.

Tout est là, posé dans ce Regard qui contemple la Paix du Temps.

Tout se danse dans ce Cœur qui vibre la Paix du Silence.

Tout s’opère dans cette Présence qui reçoit la Paix du Soi.


Articles similaires

L'auteur

Laurence Pellan est thérapeute psycho-comportementale et hypnopraticienne à Lamballe, elle partage dans ce blog, ses pensées, ses textes et ses inspirations.

Derniers Articles

Catégories

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion